Je ne pouvais pas revenir du Sharp Edge de Ath sans un couteau, et comme à mon habitude, ce fut un couteau de Philippe qui est tombé dans mon escarcelle ! Après le pompe arrière et le cran forcé, c’est au tour d’un petit liner-lock réglé comme une montre suisse et au mécanisme extrêmement souple.