Voici sans aucun doute un de mes plus beaux couteaux et je viens de le recevoir en cadeau de la part de Gérard Masse, lui-même, pour le temps passé à aider Max sur le Coutographe.

C’est une surprise formidable, Pâques avant l’heure, ce couteau possède tout ce que j’aime en coutellerie : il est lourd, une lame polie miroir, un manche en bois de palissandre et ébène, il tient bien dans la main, il est liner-lock et son mécanisme est d’une fluidité incroyable (même sans thumb stud il s’ouvre à une main). Sans compter que le couteau m’a été envoyé avec sa pochette en cuir d’autruche réalisée par Mme Masse, et les finitions sont incroyables !!!

Le détail est simple : c’est un Vexin 3 muni d’une lame T7Mo Bonpertuis (l’acier que je préfère et que j’ai découvert grâce à Julien Maria), émouture creuse (le must pour le casse-croûte) polie miroir et platines inox à liner-lock. Les plaquettes, marquetées, sont en ébène et en palissandre séparés par une ligne intercalaire rouge. En plus, la fausse pièce du dos est aussi en palissandre.

Histoire de l’apprécier pleinement et de ne pas déroger aux présentation des couteaux de Gérard Masse, j’ai adopté une prise de vue très « Coutographe » !