Emmanuel Le Brun

emmanuellebrun
Emmanuel Le Brun

A 13 ans mon oncle m'a offert mon premier Spyderco ; un Endura serrated, le même couteau que Stallone dans « Cliffanger » ! Le petit livret fourni avec le couteau qui recensait tous les aciers disponibles chez Spyderco m'a fasciné, car à part le « Stainless », je ne connaissais absolument rien.

Quelques années plus tard, le virus me reprend en regardant ce que Spyderco avait produit de nouveau. Je découvre plus avant le monde de la coutellerie sur internet, surtout sur certains forums où il y a des tutoriaux pour faire ses propres couteaux. Je me fais alors un four de trempe, achète mes premières barres d'XC75 et une ponceuse à bande à 20€. Un déménagement en appartement va suspendre cette passion jusqu'à la rencontre d'Olivier, un « forumeur » voisin désireux de monter un atelier pour œuvrer sur des pliants. Ainsi naquit mon premier fermant en RWL34 et titane.

Avec pour bagage initial un Bac S et 2 ans de fac de sciences, je décide de changer radicalement d’orientation. Je repasse un Bac Pro en « réalisation d'ouvrages chaudronnés et structures métalliques » (en apprentissage). Je poursuis avec le BTS du même nom et un diplôme d'ingénieur en mécanique chaudronnerie (toujours en apprentissage). Fin 2010, je décide de plaquer mon boulot pour m'investir totalement dans la coutellerie. En mai de l’année qui suit, je deviens auto-entrepreneur et monte mon propre atelier.

Présentation

Emmanuel Le Brun est un jeune coutelier français qui s’inscrit dans la lignée résolument high-tech d’artisans français tels Sacha Thiel et Thierry Savidan qui ont développé un savoir-faire technologique au service de réalisations à la précision quasi-numérique.

L'amélioration permanente des finitions et de la qualité des mécanismes fait partie intégrante de son travail. Ses couteaux sont résistants, démontables et en matériaux quasi inaltérables comme l'inox, le titane et les matériaux composites pour un minimum d'entretien.

Spécificités

La production d'Emmanuel Le Brun est axée autour de la fabrication de couteaux pliants de type liner ou frame-lock, car c'est ce qui l'amuse ; il considère ses couteaux comme des utilitaires (pas ‘tactiques’, il n'aime pas la connotation militaire du terme). Il travaille à améliorer la qualité, la finition, les techniques de travail et la technicité. Sa curiosité l’amène à évoluer constamment et de son propre aveu la coutellerie est un domaine tellement vaste qu’il ne pense pas pouvoir se lasser, et

« je n'ai aucune chances de tout explorer dans cette vie ; de toute façon je n'ai même pas encore fait le tour du liner... »

Dans ma quête incessante d’améliorations techniques, l'IKBS était une étape importante, car c'est un système plus complexe qu'un frame-lock classique, et donc une expérience très riche et très formatrice. L'IKBS étant peu répandu chez les couteliers français, ce challenge était pour moi un pas supplémentaire vers de nouvelles découvertes.

Côté influences, Emmanuel Le Brun apprécie les couteaux de fabrication solide, les couteaux dit « utilitaires », c'est de ce point de vue la coutellerie de type US qui va plutôt l'inspirer. Il a par exemple commencé à travailler avec le livre de Bob Terzuola ; il adore aussi le mélange finesse/épaisseur (frame/lame) chez Tom Mayo. Concernant les français il y a évidemment affinités naturelles avec Thierry Savidan et Sacha Thiel pour leurs technicité et designs.

Emmanuel Le Brun présente 3 gammes de couteaux :

Classique : Le Dingo, Le Kroko, le Gourmand, L'Elégant, Le Compagnon et Le Coyote.

Tactique : Le Fox, Le Fox IKBS, Le Rhino, Le Rhino IKBS, Le Palang et Le Bull.

Balisongs : Le BB.

Réalisations

10981048_1402737240040044_3933951438364329204_o 11041939_1402737200040048_4688741763197120948_o 11014982_1402737103373391_1685899960218213065_o 11016796_1402737066706728_3312741223518038131_o 10915651_1402737023373399_7057323638587524641_o 10848553_1402736853373416_3438720717746171735_o 10974666_1402736843373417_5699501968662486104_o 11021496_1402736700040098_2116039667909740875_o

Project details
Like it?
More sharing options