Thierry Raynal

reynal
Thierry Raynal

J’ai été bercé par la musique des coups de marteau de mon grand père et très vite, il m’en a mis un dans les mains.  C’est comme ça que j’ai commencé à taper sur le fer, pour m’amuser.

Quelques années plus tard, au lycée agricole, un de mes professeurs, féru de forge, a continué d’enfoncer le clou. Et même si le travail m’a éloigné de l’enclume pendant un temps, la cuisine et mes parties de chasse à l’arc avec mon ami Patrick Novelli m’ont toujours gardé les mains à proximité des couteaux (couteaux de camp, pour servir, skinner, et autres outils pour préparer la vènerie).

Et puis, de façon très naturelle, presque évidente en fait, je me suis pris au jeu, j’adorais prendre un morceau de métal par-ci, par-là, et n’ayant plus vraiment un rôle particulier, alors j’en faisais quelque chose d’utile, et de beau.

Après une mésaventure professionnelle, me voilà parti me former avec Christian Moretti il y’a un peu plus de dix ans maintenant. Et l’aventure commence là ! Aujourd’hui je fais partie de la coopérative d’activité Ozon, et après 10 ans de forge, j’aimerais développer le côté formation pour à mon tour, transmettre ce que j’ai appris.

Présentation

Thierry Raynal est artisan coutelier-taillandier depuis 2005. Il fabrique des pièces ergonomiques telles que des couteaux droits pour la chasse, la cuisine ou la table, ainsi que des outils tels que des hâches, marteaux, ciseaux à bois ou des outils pour la pierre.

Toutes ses pièces sont à l’épreuve du temps, faites pour travailler et dans lesquelles chaque matériau est à sa place. Il fait aussi des reconstitutions historiques comme des épées, dagues ou arbalètes, et fabrique également ses propres aciers de réduction.

 

Spécificités

Toutes les lames sont forgées à la main, chaque pièce est donc unique. Pour les couteaux, les lames sont essentiellement feuilletées et les nuances d’acier, choisies en fonction de l’utilisation de la pièce.

Les matières utilisées pour les manches sont de l’ivoire, os, corne, bois stabilisé exotique ou régional. Pour une grande partie des outils, le corps est en fer pur et une mise en acier est rapportée.

A la forge, toutes les pièces sont forgées main et les nuances d’acier sont choisies, comme pour les lames, en fonction de l’utilisation. Les manches sont en frêne, orme ou en grand houx.

Thierry Raynal forme aussi des stagiaires au travail du métal. Pour répondre à la demande croissante de stages, il a investi dans un local destiné à devenir son école de forge. Il a fait appel à la plateforme de financement participatif montalbanaise Pick and Boost pour l’aider à trouver les derniers fonds nécessaires à la rénovation du local.

Vous pouvez en savoir plus sur ce projet et l’aider à le réaliser en cliquant ici : 

http://www.pickandboost.com/fr/project/lecole-de-forge-323/index.html

Les contreparties donnent envie !

Réalisations

Couteaux

DSC_0338 NOE_0082 DSC_0259 NOE_0073 NOE_0094 NOE_0083 NOE_0080 NOE_0088

Outils

DSC_0298 DSC_0346 IMG_1638 IMG_1639 IMG_1640 IMG_1642 NOE_0071

Project details
Like it?
More sharing options