Le Rouennais

Fabriqué à partir de 1890 jusqu'en 1960 entre-autre chez Dupré à Bernay, le Rouennais était destiné aux paysans et aux éleveurs normands et Picards. C'est avant toute chose un couteau de campagne, indispensable aux éleveurs et maquignons qui en appréciaient le tranchant et s'en servaient même pour nettoyer les queues de vaches, d'où son surnom de "queue de vache".

C’est à la foire St-Romain - appelée aussi foire du Pardon - que les professionnels, vachers et paysans, pouvaient acheter ce couteau.

Le manche est en corne grise décoré de rosettes. Il possède également deux lames flammes (Flammes de Vétérinaire) ainsi qu'un cure-botte pour soigner les animaux.

Notons que Arto a réalisé une version modernisée du Rouennais, le 6644, avec un système de blocage liner lock et plaquettes en G10.

Le Rouennais / Queue de vache

Le Rouennais / Queue de vache

Caractéristiques Historiques

  • Manche plat pleine corne, sans mitres,
  • Plaquettes de couleurs différentes (noire d'un côté, grise de l'autre),
  • Manche décoré de rosettes,
  • Lame à pointe centrée, à mentonnet carré et à faux contre tranchant, sans onglet, mais avec une rainure longitudinale sur la logeur de la lame.
  • Une flamme vétérinaire sur le même axe que la lame.
  • Extrémité du ressort pourvu d'une platine passe lacet.

Certains modèles peuvent aussi comporter une scie, un poinçon percé - faisant office d'aiguille - un crochet dévidoir et un cure sabot.

Exemples

 ROUENNAIS CUSTOM 012 ROUENNAIS 004 p11504641p11504721