Histoire

La ville d'Albacete a été fondée par l'empire romain sur un village des volques, et tire son nom d'Alba Cita, la Ville Blanche ou, plutôt la Ville de l'Aube puisque c'est l'une des cités situées à l'est de l'Espagne romaine. Puis, les Arabes l’ont appelée Al-Basīṭ, البسيط « la plaine », en allusion à la géographie locale.

Albacete est une petite ville lorsqu'elle est conquise par Ferdinand III de Castille sur les Musulmans (1241) cédée au Conseil Municipal d’Alarcón. En 1282 Albacete fut intégrée au domaine de l’infant Don Manuel. L’augmentation de la population parallèle à son développement a conduit en 1375 le premier marquis de Villena à lui octroyer le statut de Ville, et par conséquent, son indépendance vis-à-vis de Chinchilla.

Au xvie siècle la croissance allait bon train et la population allait bientôt atteindre les 5 000 habitants, et à ce moment-là divers monastères s’installèrent dans la ville et la construction de l’Église de Saint-Jean commença. Lexviiie siècle est un siècle marqué par le développement démographique, agricole et commercial. Pendant la Guerre de succession d'Espagne, la ville prit le parti de Philippe V, qui, le 6 mars 1710, lui avait octroyé le privilège de célébrer une foire annuelle.

L'histoire de la navaja, le couteau fermant espagnol, est aussi universelle qu'elle remonte à la nuit des temps. Des traces de navajas ont été découvertes dans des décors de sépultures ibériques remontant au Second âge de fer et lors de fouilles sur des sites archéologiques datant des dernières années de l'empire romain.

Néanmoins, l'usage de la navaja comme outil de la vie quotidienne s'est seulement généralisé fin XVIe - début XVIIe siècle. C'est également à cette époque qu'elle devient, par nécessité, une arme de défense dont le caractère « pliable » favorise son transport et sa dissimulation.

Sa forme et ses dimensions sont définitivement arrêtées au XVIIIe siècle. La demande et la renommée de la navaja vont croissantes, tant et si bien que la seconde moitié du siècle s'impose comme l'Age d'or de la navaja espagnole.

Un des événements politiques les plus marquants pour Albacete se produisit au xixe siècle. En 1833 la province d’Albacete fut créée, incluant des territoires des anciennes provinces de Cuenca, Murcie et Castille-La Manche, et le titre de capitale fut concédé à Albacete. Au cours de ce siècle, la ville agrandit son tissu urbain en créant de nouvelles voies telles que le Paseo de la Cuba et les rues Carcelén, Isaac Peral ou Salamanca. Puis ce fut l’arrivée du chemin de fer et de l’éclairage public. À la fin de ce siècle, Albacete défendit Isabel II d’Espagne contre les carlistes, et en 1862 elle obtint le titre de grande ville.

Le XIXe siècle ne perpétue pas l'embelli du Navaja, la coutellerie espagnole étant touchée par la crise. La situation est alors inhérente à diverses difficultés apparues dès la fin du siècle précédent : la pénurie momentanée des aciers, la concurrence de la coutellerie étrangère, ou encore la promulgation de lois restreignant voire interdisant l'usage et la possession des armes blanches. Cependant, malgré ces obstacles, la production se distingue grâce à une fabrication artisanale de grande qualité et exceptionnellement belle.

Situation Géographique

 

 

 

A visiter sur place

Le Museo Municipal de la Cuchilleria de Albacete

Au moins de juin de l'année 2002, Caja Castilla La Mancha a acquis la collection de "navajas" de Rafael Martínez del Peral y Fortón, Marquis de Valdeguerrero. Elle a été formée tout au long de 33 annés en parcourant des ventes aux enchères, chez les brocanteurs, des marchés aux puces, des villages et des hameaux espagnols et étrangers. Une activité que lui-même a  qualifié de petit folie á laquelle il a consacré du temps et des fortunes.

Une collection de 500 pièces, riche et variée, dont la valeur dérive de son antiquité, sa beauté et les matériaux employés pour son élaboration, le détail et la précision avec laquelle ils ont été décoré, la diversité de typologies des couteaux pliants et le fait de être, tous fruit des artisans, espagnols et étrangers.

La Collection Caja Castilla La Mancha -de grande valeur scientifique- nous offfre une vision globale de la production coutèiere au niveau européen, ce qui nous permet d´établir des ressemblances, des concordances et une identité, afin de passer  d´un niveau local à un niveau internationel.

Depuis l´année 1977 l´Association de Coutellerie et Afines (APRECU) représente, gère, défend et promeut l'activité coutelière et organise depuis 1981 le Concours Regional Castilla-La Mancha de coutellerie APRECU, lequel a lieu annuellement dans le cadre de la Foire d'Albacete. 

Couteliers sur place

  • Arcos Hermanos S.A.

Première entreprise coutelière espagnole de milieu internationale ainsi qu’une des plus anciennes au monde. Au Musée Archéologique National de Madrid s’exposent certaines pièces d’ “Arcos Albazete”, réalisées par Juan de Arcos entre 1745 et 1746, dates qui déterminent les débuts de l'entreprise.

En 1875, Gregorio Arcos Aroca convertit son petit atelier artisanal de couteaux de poche, de ciseaux et de poignards en une entreprise industrielle de production de couteaux en série. Un siècle plus tard, Gregorio Arcos Villanueva commençait son expansion internationale. Cette entreprise familiale est aujourd’hui fière de son développement et du prestige qui l’entoure.